Veille sur ton coeur plus que tout

veille-sur-ton-coeur

Un article de Josiane.

En effet, de lui coulent les sources de ta vie. (Proverbes 4 :23)

Cette expression, garder son cœur, revient à chaque fois que l’on parle de nos relations avec le sexe opposé.

Il faudrait « garder son cœur » de peur de trop se livrer, d’être maladroite, de faire trop de rentre-dedans, d’être tentée…et que sais-je !

Je vois le bien-fondé de ce conseil mais ce qui m’embête est que souvent la motivation de garder son cœur c’est « la peur de ». Cette dernière, nous conduit sur le long terme à barricader notre cœur avec plein de cadenas, et autres systèmes de protection…nous rendant inaccessibles au final. (Ce qui en général est le contraire de ce que nous souhaitons en tant que célibataires !)

Que ferons-nous alors ? Laisser notre cœur à la merci du premier venu ou le fermer à triple tour ?

Lire la suite

Publicités

Quand Dieu nous donne une nouvelle chance

IMG_20160726_175143

Il y a plusieurs attitudes possibles face aux généalogies bibliques. Sauter le passage, lire scrupuleusement jusqu’à s’endormir, chercher des prénoms sympas pour nos futurs enfants, etc. Ce matin, lorsque je me suis retrouvée devant la généalogie de Jésus en commençant l’évangile de Matthieu, j’ai hésité sur la stratégie à adopter. Finalement, je me suis dit que les généalogies sont là pour une raison, surtout celle de Jésus, et j’ai demandé à Dieu de me parler à travers ce passage.

Les généalogies bibliques citent rarement les femmes pour se concentrer sur les pères. Pourtant la Matthieu cite quelques femmes dans les ancêtres de Jésus, et pas n’importe lesquelles !

Tamar, Rahab, Ruth, Bath-Shéba et Marie. L’histoire de chacune est unique et surtout, porteuse d’espoir. Elles ont en commun d’avoir été dans une situation désespérée avant de devenir porteuse d’une descendance qui permettrait la venue du Messie. A travers ces histoires, Dieu nous montre comment il peut « racheter » nos vies, pour que nous ne soyons plus esclaves de nos passés, nos comportements mauvais, nos blessures, nos échecs, etc. Et comment nous pouvons hériter de la vie qu’il nous a promise : éternelle et abondante.  Oui, cela est possible dans le domaine de notre vie affective et relationnelle !

Lire la suite

Devenez vous-même « la bonne personne »

victoireExtraits traduits de The new rules for love, sex and dating de Andy Stanley

De nombreux livres ont été écrits pour aider les couples à construire ou reconstruire des relations saines. Mon nouveau livre, The new rules for love, sex and dating, n’en fait pas partie. C’est un livre écrit pour vous aider à construire un meilleur vous-même pour que vous soyez équipés pour construire une meilleure relation.

Plus sain(e) vous êtes, plus saines vos relations seront.

Lire la suite

Quelques mots sur le rejet

angry catJe crois que nous avons tous expérimenté ce sentiment un jour ou l’autre. Il surgit le plus souvent suite à une déception amoureuse : la personne que nous aimons ne partage pas nos sentiments, une relation se termine contre notre grès…

Ces situations peuvent engendrer de la tristesse et de la colère, ce qui est normal. La colère n’est pas un péché. La Bible nous montre Dieu se mettre en colère à de nombreuses reprises. C’est plutôt la façon dont nous gérons notre colère qui peut nous amener à pécher.

« Mettez-vous en colère, mais ne commettez pas de péché; que votre colère s’apaise avant le coucher du soleil. Ne donnez aucune prise au diable. » Eph 4 : 26-27

 Alors, que faire quand j’ai envie d’exploser ?

Lire la suite

Où est la limite avec la séduction?

sirLorsque je parle de faire beaucoup de rencontres et de ne pas avoir peur d’aller vers l’autre, j’entends parfois : « mais, n’est-ce pas de la séduction ? ». C’est une vraie question. Où est-la limite entre aller vers l’autre pour apprendre à le connaître et chercher à séduire quelqu’un ?

Contrairement aux idées reçues, l’esprit de séduction[1] ne nous permet pas d’affronter nos craintes et notre timidité pour aller vers l’autre. Il cherche plutôt à attirer tous les regards, captiver l’attention du sexe opposé et attiser son désir. C’est un esprit mauvais qui ne nous pousse pas à aller vers l’autre, mais à l’attirer vers nous comme un aimant. Lorsque je vivais avec cet esprit, je cherchais sans arrêt à avoir le regard des hommes sur moi. J’étais tellement insécurisée dans mon identité, que j’avais besoin du regard des hommes, de leur approbation et de leurs compliments pour me sentir exister et valorisée. Par contre, si ces hommes cherchaient à entrer en relation avec moi je prenais peur et je les rejetais. Cet esprit est facilement comparable à la figure mythologique de la sirène qui chante pour attirer les marins puis les mange. Proverbes 7 décrit les effets de la séduction :

« A force d’artifices, elle le fit fléchir; par ses doux propos, elle l’entraîna. Alors il se mit soudain à la suivre comme un bœuf qui va à l’abattoir, comme un fou qu’on lie pour le châtier, jusqu’à ce qu’une flèche lui transperce le foie comme un oiseau qui se précipite dans le filet sans se douter qu’il y va de sa vie. »

Proverbes 7 :21-23

Lire la suite